Save Syria’s children : une génération perdue par la guerre

Cette campagne a été réalisé par « Save the Children », une ONG qui défend les droit des enfants à travers le monde. Réalisée en 2014, cette vidéo nous montre la vie quotidienne d’une petite fille syrienne soudainement bouleversé par la guerre.

La vidéo retrace une année d’une petite fille, jeune et innocente, victime de la guerre : vivant paisiblement avec ses parents, les premières bombes l’oblige elle et sa famille à se cacher. Les jours passent et la petite fille devient de plus en plus fragile et tombe malade. On comprend rapidement la difficulté pour les familles de se procurer de simples médicaments. La nourriture se faisant rare, les syriens doivent la chercher prudemment auprès de camions d’aides humanitaires. La famille décide de partir depuis que les bombes frappent des zones civiles et que les lieux ne sont plus sûrs. S’en suit tout un parcours de survie entre bombes, fumées toxiques et armes à feux pour pouvoir s’échapper. L’état de la fillette se détériore au fil de la vidéo et la petite fille pétillante n’est plus qu’une enfant frêle, qui n’a même plus la force et l’envie de sourire. La famille tente de s’enfuir et de se réfugier dans un camp militaire mais seules la petite fille et la mère parviennent à arriver jusque là, où les deux femmes seront soignées et prises en charge.

Dans les zones de conflits, les enfants sont bien souvent les premières victimes. À cause de la guerre, ces enfants sont souvent confrontés à la perte d’un proche, sont obligés et s’enfuir ou se cacher pour espérer survivre. En Syrie, environ 6 millions d’enfants seraient en besoin urgent d’aides humanitaires et 2 millions d’entre eux n’y auraient pas accès parce qu’ils vivent dans des zones difficiles d’accès ou assiégées. La Syrie devra s’occuper d’une génération d’enfants traumatisés par la guerre.

À cause de la guerre, les enfants syriens font face à différents problèmes majeurs :
L’éducation : les infrastructures et équipements scolaires sont les cibles de bombardement et près d’un quart des écoles syriennes sont maintenant endommagées ou détruites
La pauvreté : L’UNICEF estime qu’environ 7 millions d’enfants syriens vivent dans la pauvreté
Le travail des enfants : pour recevoir des revenus, éviter d’être recrutés par des groupes armés et être blessés, les enfants peuvent être envoyés loin de leurs familles, dans d’autres parties du pays ou dans les pays voisins
La santé : Manque de personnel, de médicaments et destruction des hôpitaux et centre médicaux.
Se rajoutent à cela le stress, la solitude, la peur et les atrocités de la guerre (violence vues et vécues), ces enfants sont, indépendant de leurs volontés, des martyrs.

La vidéo se termine sur l’anniversaire de la petite fille, un an après, dans le camp militaire. La mère tente de fêter l’anniversaire de sa fille tandis que celle-ci à le regard vide. « Make a wish, darling » dit la mère.

Vous aimerez aussi...