Unicef « World Upside Down » : la publicité au service d’une grande cause

World Upside Down

Ce film publicitaire a été réalisé par Karen Cunningham, dans le cadre de la campagne UNICEF Royaume-Unis, le 5 novembre 2015. Cette campagne « World Upside Down » soit « le monde à l’envers » en français, appelle à une action urgente pour aider les enfants vivant dans les zones de conflits, touchés tant par la guerre que par les catastrophes naturelles.

Elle montre la triste réalité des enfants des pays confrontés aux guerres civiles, notamment en Syrie. La campagne a atteint 1,5 millions de vues dans les premières 24 heures. Le film raconte l’histoire d’une famille britannique se promenant dans un parc par une belle journée. Chaque fois que les enfants se retrouvent à l’envers, la caméra bascule elle aussi de 180 degrés. Le monde tourne alors avec eux et nous montre un aperçu de ce que serait leurs vies s’ils vivaient à l’autre bout du monde, dans une zone de guerre ou de conflit.

De l’autre côté du monde, nous voyons que les enfants se recroquevillent sous les tables lorsque les bombes tombent, qu’ils sont menacés par des hommes armés, ou encore qu’ils sanglotent seuls et abandonnés. Au fur et à mesure du film, la situation des parents s’inverse elle aussi : fini la belle journée ensoleillé, les parents perdent de vue leurs enfants, s’inquiètent, puis les cherchent désespérément. Cela illustre l’impuissance et la détresse des parents face aux conditions de vie misérables de leurs enfants, ainsi que leur possible séparation lors des guerres civiles ou des catastrophes naturelles. La musique est douce et un peu triste pour faire appel à nos émotions lorsque nous voyons la publicité. Ce film comporte des scènes qui reflètent de véritables histoires documentées par l’UNICEF, d’enfants victimes de violence, d’exploitation et d’abus sexuels, et qui ont besoin de protection.

Une campagne de sensibilisation intelligente et réussie

Cette campagne met bien en contraste la vie paisible de la famille britannique, et plus généralement des familles occidentales, avec les horreurs que subissent certains enfants vivant à l’autre bout du monde, en utilisant un dispositif intelligent, qui est de basculer la caméra pour soudainement nous plonger dans un tout autre monde, très sombre mais pourtant réel. Quand une catastrophe frappe, les enfants voient leurs mondes se briser, et ils ont besoin de protection. Une protection contre les dangers, contre la faim et la maladie, mais aussi contre les menaces telles que la violence, l’exploitation et les abus. Voici les différents points que la campagne tente de nous expliquer, et de nous faire réaliser. La scène finale représente un jeune garçon seul sur la voie ferrée, n’ayant nulle part où aller, faisant référence aux enfants du monde recherchant un refuge.

Un enfant sur dix grandit dans une zone de conflit et un rapport de l’Unicef indique que le nombre d’enfants qui ont cherché asile dans l’UE a presque doublé comparé à la même période de l’année dernière. Cette campagne Unicef appelle donc le gouvernement britannique à prendre des mesures d’urgence pour protéger les enfants qui vivent en zones de conflit ou dans des situations d’urgence.

Lola Capoferri

Vous aimerez aussi...