Les Web Analytics : mais qu’est ce que c’est ?

Découvrons ensemble les secrets et dessous des sites internet, car même sur internet vous êtes évalués grâce à ce qui est communément appelé « Web Analytics » …

D’après une étude sur les comportements des consommateurs, depuis 2005, la moitié des Français sont « connectés » à Internet, que ce soit à domicile ou sur leur lieu de travail. Depuis l’apparition des sites d’achats en ligne, la fréquentation des magasins à diminuée et il est devenu nettement plus facile et rapide de se procurer un produit. Par ailleurs, depuis le succès du « shop online » ces sites marchands sont devenus de véritables magasins virtuels entraînant un besoin de contrôler et estimer leur visibilité.  C’est comme cela qu’est apparut la notion de « Web Analytics ».

Comme il a été mentionné ci-dessus, le « Web Analytics » ou « L’audience d’un site » permet de quantifier la fréquentation d’un site grâce à différents indicateurs tel que le nombre de visiteurs uniques, la durée des visites, les pages les plus vues… Cela aide l’entreprise à avoir une idée de la visibilité de son site internet ainsi que de pouvoir l’optimiser.

On peut par ailleurs différencier trois catégories de mesures permettant de connaître exactement la fréquentation d’un site web : la mesure centrée sur le site, la mesure centrée sur l’utilisateur et la mesure centrée sur le visiteur.

De plus, grâce à de nouveaux outils de mesures comme Google Analytics, Webtrends ou encore Analyzer, il est possible d’obtenir des détails de plus en plus précis rapidement et facilement comme la provenance des visiteurs ou le temps qu’ils passent sur les sites…

Mais ce qu’il est vraiment important de comprendre c’est comment arrivons-nous réellement à suivre les faits et gestes du consommateur dès son entré sur le site.

Premièrement avec la mesure centrée sur le site appelé aussi « Site- Centric » nous pouvons grâce à l’analyse des fichiers logs[1] et la mesure de la fréquentation par tags[2] obtenir tout les renseignements et chiffres relatifs à la fréquentation du site en fonction des différentes pages visionnées ainsi que par les transactions réalisées (dans le cas d’un site marchand).

Deuxièmement, la mesure centrée sur l’utilisateur ou « User-Centric » fonctionne comme un étude marketing. Dans le cadre du B to C elle produit des résultats en fonction d’un panel d’utilisateurs préalablement élaboré. Cela permet de comparer de façon cohérente les différents sites, le marché et le profil des internautes. Dans le cadre du B to B, elle se base sur une analyse complète du trafic permettant donc de faire de la segmentation. Cette mesure est très utile pour le travail de l’équipe Webmarketing, car elle leur permet de savoir comment améliorer le site afin de répondre au mieux à l’attente de leurs utilisateurs. Il existe donc des centaines d’outils de WebAnalytics et même si la plupart des sites web sont équipés d’un de ces outils, peu prennent véritablement le temps d’en tirer des informations.

Pour avoir des résultats il faut d’abord effectuer un suivi régulier sur différents points : le nombre de visiteurs, d’où viennent-ils… Nous pouvons même grâce à Google Analytics recevoir un rapport automatique.

Afin de voir en détail l’évolution de fréquentation du site web il faut aussi se fixer des objectifs concrets en fonction de vos désirs.

En plus connaître le nombre de visiteurs un autre point est très important, le taux de rebond. C’est un pourcentage d’internautes qui quittent le site dès la première page d’arrivée.  Dans la cadre d’un site marchant cela peut permettre de déceler un problème sur le site. En effet, si le taux de rebond est anormalement élevé c’est surement le signe qu’il faut faire un changement ou faire des rectifications.

[1]  Un log est un fichier texte regroupant l’ensemble des événements survenus sur un serveur web incluant les requêtes et les réponses. Les fichiers logs sont des fichiers générés par les serveurs web à chacune de leurs transactions. (Source : Wikipédia)
[2] La mesure de fréquentation par marqueurs consiste à marquer chaque page d’un site avec un code. Lorsqu’une page est appelée par un navigateur, le code placé sur la page envoie une requête à un serveur de comptage qui comptabilisera le trafic ainsi généré. (Source : Wikipédia)

Vous aimerez aussi...